Installer soi-même son escalier

Dans une maison à étage ou dans un appartement de type loft, l’escalier est un élément central. Il participe à donner un style à l’aménagement intérieur. En fer, il donnera un côté plus urbain au logement. En bois, il sera plus chaleureux. Il est maintenant très simple de commander un escalier sur mesure sur internet à des tarifs tout à fait abordables. Il ne reste alors plus qu’à installer soi-même son escalier. Il est également possible de faire appel à des professionnels. Mais de nombreux particuliers optent de plus en plus pour la première option pour leur escalier en kit.

  1. L’avantage de poser soi-même son escalier
  2. Les précautions à prendre avant de commencer
  3. Le choix de l’emplacement
  4. La pose
Installer soi-même son escalier
Découvrez notre collection de 48 escaliers
Cliquez ici

Pourquoi installer soi-même son escalier ?

L’avantage principal à poser soi-même son escalier réside dans les économies ainsi réalisées. En effet, recourir à des professionnels du bâtiment pour effectuer l’installation représente des frais supplémentaires qui s’ajoutent au prix d’un escalier.

Il est difficile de donner une estimation du montant des travaux de pose par des professionnels. Plusieurs facteurs entrent en jeu. Mais on peut les estimer entre 15 et 35 % du prix de l’escalier.

Quelques conseils avant de commencer ce projet

Avant de penser à l’installation de cette structure au sein de sa maison, il faut d’abord choisir le bon escalier. Il en existe de différentes formes et pour différents usages. Choisir un escalier secondaire n’est pas la même chose que choisir un escalier principal. L’usage qui en sera fait n’est pas le même. Un escalier escamotable peut être utilisé comme escalier secondaire pour accéder au grenier mais pas comme escalier principal pour se rendre à l’étage.

Il faut également sélectionner la forme la plus adaptée à la pièce : escalier hélicoïdal (également appelé escalier colimaçon) ? escalier droit ? escalier quart tournant ? En effet, la pose des escaliers en colimaçon diffère de celle des escaliers tournants ou de celle des escaliers droits.

Choisir l’emplacement de son escalier

Un escalier ne s’installe pas au hasard dans une maison. Il a avant tout une utilité fonctionnelle avant d’être un élément de décoration. Qu’il s’agisse d’un escalier design, d’un escalier traditionnel ou d’une échelle de meunier, le choix de l’emplacement est primordial et impactera sur les dimensions et les travaux à effectuer.

Les étapes de la pose

Une notice de montage accompagne la livraison d’un escalier en kit. Il convient de la suivre avec assiduité. Il est également possible de demander conseils auprès du fabricant.

Si l’escalier est destiné aux combles ou est installé dans le cadre d’une rénovation, il faudra réaliser une trémie, c’est-à-dire une ouverture dans le plancher supérieur. C’est l’opération la plus délicate.

Ensuite vient le montage de l’escalier en bois ou en métal qui diffère selon la structure. Idéalement il faut être deux ou trois. La notice est le guide ultime durant cette étape.

Il ne faut pas oublier de prévoir un garde corps pour sécuriser le tout notamment lorsqu’on a des enfants.