Quelles sont les normes de sécurité pour les escaliers ?

Un escalier est une construction très fréquente à la fois dans les maisons à étage, dans certains appartements avec des mezzanines ou de type duplex ainsi que dans les établissements recevant du public. Ce type de structure est soumis à des normes de sécurité qui diffèrent selon le bâtiment dans lequel il est placé. De même, ces normes revêtent un caractère contraignant pour les établissements recevant du public alors qu’elles ne sont pas obligatoires dans les habitations privées. Retrouvez ci-dessous les normes de sécurité pour les escaliers. Celles-ci valent pour tous les types d’escaliers que ce soit un escalier autoportant ou à limon, un escalier hélicoïdal, tournant ou droit, un escalier en métal, en bois ou en verre.

  1. Les normes de sécurité dans les bâtiments privés
  2. Les normes de sécurité dans les bâtiments recevant du public
Quelles sont les normes de sécurité pour les escaliers ?
Découvrez notre collection de 48 escaliers
Cliquez ici

Les normes de sécurité dans les bâtiments privés

Contrairement aux normes édictées pour les bâtiments dits publics, celles qui s’appliquent aux escaliers installés dans des bâtiments d’habitation n’ont aucun caractère contraignant. Néanmoins, elles doivent être connues des propriétaires afin qu’ils soient conscients des conséquences éventuelles de leur choix. De plus, les professionnels en charge de la pose et/ou de la construction peuvent leur faire signer un document attestant que le choix de telle ou telle option a été fait en connaissance de cause. C’est notamment le cas lorsque le propriétaire décide de ne pas poser de garde-corps, ce qui augmente le risque de chute.

Un escalier installé au sein d’une habitation est soumis aux normes suivantes :

  • les marches ont une hauteur comprise entre 16 et 21 cm : elle doit être la même pour toutes les marches afin d’éviter qu’une personne ne rate une marche ;
  • le giron des marches (la largeur des marches) est compris entre 21 et 32 cm ;
  • l’échappée doit être d’au moins 190 cm ;
  • l’échappement (la longueur des marches ou la largeur de l’escalier) doit dépasser 70 cm ;
  • la hauteur du garde-corps doit au moins être égale à 90 cm ;
  • l’espace entre les barreaux du garde-corps ne doit pas dépasser 10 cm s’ils sont verticaux ou 18 cm s’ils sont horizontaux ;
  • les barreaux horizontaux du garde-corps doivent être situés au-dessus d’une portion pleine d’une hauteur d’au moins 45 cm ;
  • les escaliers de plus de 25 marches doivent être dotés d’un palier de repos ;
  • lorsque l’escalier est construit entre deux parois, une rampe doit être fixée sur l’une des deux.

Les normes de sécurité dans les bâtiments recevant du public

Les règles de sécurité sont obligatoires dans les installations ouvertes au public. Il n’est pas possible de déroger aux prescriptions suivantes :

  • hauteur des marches maximale de 16 cm ;
  • contremarche obligatoire si le recouvrement est inférieur à 5 cm ;
  • pente de l’escalier de 30° ;
  • volée de marches inférieure ou égale à 21 marches ;
  • nez de marches visuellement contrastés par rapport à l’ensemble de la structure ;
  • nez de marches anti-dérapants ;
  • absence de débord excessif des nez de marche par rapport aux contremarches ;

Une exigence supplémentaire s’applique aux escaliers installés dans les bâtiments scolaires. Leur garde-corps doit être à lisses verticales et présenter une hauteur d’au moins 100 cm.

Voir également