Principe de fonctionnement d’un portail automatique

En plus d’être esthétique, le portail d’une maison se doit d’être fonctionnel. Pour cela la motorisation est de mise. C’est le principe de la maison connectée où d’un simple clic sur une télécommande vous pouvez actionner votre installation. Vous vous interrogez sur le fonctionnement d’une motorisation, sur le fait de savoir si vous trouverez quel disjoncteur pour moteur de portail électrique adapté à votre projet, vous avez frappé à la bonne porte !

Portail automatique pour entrer facilement la voiture dans le jardin

Comment marche une motorisation de portail

Tout d’abord, sachez que la motorisation va varier selon le type de menuiserie choisie, coulissant ou à battant. Dans le premier cas, il vous faudra choisir entre un système de rail au sol ou autoportante. Le fonctionnement du rail est simple, le moteur va entraîner latéralement le vantail et guider ainsi son ouverture et sa fermeture. Il convient particulièrement aux menuiseries lourdes ou de grande taille et il permet de ne pas empiéter sur la place disponible dans le terrain. Dans le second, par exemple si la terre de votre jardin est meuble, tournez-vous vers le modèle autoportant. Le vantail se meut le long d’une crémaillère sans jamais toucher le sol. Pour un modèle à battant, vous aurez le choix entre 5 sortes de motorisation, à bras, à vérins, à roue, intégrée ou encore enterrée. Il y en a donc pour tous les goûts, et surtout pour toutes les bourses !

Le premier modèle, comme son nom l’indique, possède des bras articulés sur chacun des vantaux qui vont venir actionner la menuiserie tout en douceur, de la même manière que si un bras humain était en train de le faire. Il a besoin d’une arrivée électrique de 220 volts pour marcher et représente la solution qualité/prix la plus judicieuse. Les vérins s’installent principalement sur un modèle robuste, généralement composé d’aluminium car une force importante s’exerce sur les gonds lors de la manœuvre de la menuiserie. Le moteur à roue est le moins cher du marché et fait merveille pour une utilisation sur les terrains en pente, là où une installation ordinaire est impossible. Il permet également de maintenir sa facture d’énergie au plus bas car il n’a besoin que de 12 ou 24 volts pour fonctionner. La motorisation intégrée est de loin le modèle le plus simple à poser soi-même : déjà installée sur le portail, elle n’a plus qu’à être raccordée à une arrivée de 220 volts pour marcher. Pour finir, la motorisation enterrée, la plus coûteuse du marché doit être réservée aux nouveaux portails car elle demande des travaux.

Quelles options pour mon portail automatique

Déjà, vous pouvez installer un éclairage avec le moteur du portail, comme ça les manœuvres s’effectueront plus facilement en voiture. De la même manière, l’éclairage avec l’ouverture du portail permet aux visiteurs de s’orienter en arrivant chez vous.

Pour plus de sécurité, la motorisation empêche une ouverture poussée du portail, les cambrioleurs iront donc voir ailleurs ! Pour finir, sachez qu’une détection d’obstacle sur votre portail permet d’arrêter sa course lorsque quelqu’un ou quelque chose se trouve sur sa trajectoire.