Comment motoriser un volet roulant

En suivant nos conseils et astuces sur quel moteur pour volet roulant, vous n’avez sûrement eu aucun mal à dénicher un moteur sûr et fiable pour les volets roulants de votre maison. Mais le problème auquel vous êtes actuellement confronté est sans doute celui de l’installation. Aucun souci à vous faire : nous vous aidons à motoriser votre volet roulant étape par étape.

Motorisation qui a été rajoutée sur un volet roulant existant

Quels sont les outils nécessaires à la motorisation de volets roulants ?

Pour rendre l’ouverture et la fermeture de vos volets roulants plus confortables, il va falloir les motoriser. Pour installer cette mécanique sur vos volets roulants, vous aurez besoin d’un kit de motorisation, de câbles et gaines électriques, de plâtre, d’un tournevis, d’un mètre, d’un crayon, d’une perceuse avec un foret pour métal, d’un burin, d’un niveau à bulle, d’une truelle langue de chat et d’une massette. Une fois que vous avez réuni tout le nécessaire, jetez un coup d’œil à la notice du kit afin de vous imprégner des consignes de sécurité et d’utilisation. L’installation proprement dite pourra alors débuter sur vos volets roulants. Elle se déroulera en 4 étapes sur votre volet roulant aluminium.

Le démontage du tube d’enroulement

Selon le modèle de vos volets roulants, le tube d’enroulement se situera en sous-bas (pour les coffres tunnel) ou sur la face avant (pour les coffres menuisés). Retirez la façade du coffre puis actionnez la manivelle pour dérouler le volet roulant, de sorte à ce que la sangle ou la manivelle devient visible. Dégagez-la et vous apercevrez le tube d’enroulement du volet roulant. Vous n’aurez alors qu’à l'extraire en retirant les vis. Cette procédure pouvant varier d’un modèle de volet roulant à un autre, nous vous recommandons de consulter la documentation technique de votre volet roulant.

La motorisation

Introduisez le moteur dans le tube d’enroulement du volet roulant, en suivant les indications de la notice. A cette étape, il faudra veiller à correctement mettre en place la roue d’entraînement et la couronne de fin de course. Une fois la mécanique introduite dans le tube du volet roulant, percez un trou pour solidariser le tout. Vous n’aurez alors plus qu’à replacer le tube motorisé dans le coffre des volets.

Les raccordements électriques

Une fois la mécanique en place, il ne vous reste plus qu’à l’alimenter et à la relier à l’interrupteur (préalablement installé à proximité des volets). Une fois encore, consultez la fiche technique afin de vous assurer du voltage. Pour des raisons de sécurité, pensez à installer un tableau électrique, un interrupteur différentiel et un disjoncteur bipolaire.

Les derniers réglages

Après l’installation du moteur, de l’interrupteur, et les raccordements, il ne vous reste que les derniers réglages. Réglez notamment les positions d’ouverture et de fermeture du volet roulant afin de permettre à la mécanique de s’arrêter automatiquement dès qu’elle atteint la limite basse ou haute. Pour réussir ces ajustements, faites fonctionner le volet roulant et agissez directement sur les vis de réglages.

Pour faciliter l'ouverture et la fermeture de votre volet roulant, vous aurez besoin d’un kit de motorisation et d’un certain nombre d’outils. Une fois en possession de l’arsenal nécessaire, retirez le tube d’enroulement des volets, installer le moteur, effectuez les raccordements nécessaires ainsi que les réglages finaux. Vous pourrez alors ouvrir et fermer votre fenêtre sans faire recours à la force physique. En cas de problème, vous pourrez toujours envisager la réparation de volet roulant. Si vous peinez à trouver le kit adéquat, consultez nos articles sur quel moteur de volet roulant choisir et comment choisir une motorisation de volet.