Quand changer ses fenêtres, la liste des points à vérifier

Bien que vos menuiseries soient d’excellente qualité, les intempéries les rendent moins performantes au fil du temps. L’installation d’une menuiserie n’est donc pas définitive. Elle reste une action temporaire qu'il faudra réitérer après un certain temps. Vous pensez peut-être améliorer votre isolation en installant une sur-fenêtre ? C'est une solution que nous déconseillons, d’où notre intérêt pour la question : quand changer ses ouvertures !

Un changement s'impose quand vos fermetures ne sont plus en bon état

Des indices faciles à déceler

Dans certains cas, aucune compétence particulière en menuiserie n’est nécessaire pour savoir qu'il est temps de changer ses baies. Un examen basé sur quelques questions simples suffira pour conclure à une dégradation :

  • Constatez-vous des détériorations au niveau des coupe-froids ?
  • Êtes-vous confronté à des difficultés à l’ouverture et/ou à la fermeture ?
  • Ressentez-vous des courants d’air après fermeture ?
  • Y a-t-il de la condensation sur ou entre les vitres ?
  • Voyez-vous des moisissures sur les bords ?

Si vous obtenez une réponse positive à une ou plusieurs de ces cinq questions, c’est la preuve qu'il est temps de faire quelques travaux de rénovation. Parfois, vous serez amené à chercher la cause de la dégradation en vous posant des questions du type : pourquoi mes fenêtres condensent ? Dans ce cas, découvrez les causes probables dans notre billet consacré à ce sujet.

L’âge

Dans le meilleur des cas, i.e si vos menuiseries ne présentent aucune dégradation, la question de la durée de vie se posera. Cette durée n’est pas fixe et elle dépend du type de matériau :

  • 15 ans pour le bois
  • 25 à 30 ans pour l’aluminium
  • 30 à 40 ans pour le PVC
  • 50 ans pour une huisserie bois-alu

En fonction du climat, cette durée moyenne peut être réduite considérablement ; jusqu'à une dizaine d’années. Toutefois, il vous incombe d’adopter les bons comportements en misant sur un entretien régulier, rigoureux et parfaitement adapté au matériau.

L’efficacité énergétique

L’efficacité énergétique reste le principal facteur incitatif au changement. Pour savoir si vos fenêtres engendrent ou non des pertes, faites appel à professionnel. Ce dernier mesurera les performances, effectuera un diagnostic et vous fera les recommandations nécessaires. Cette démarche est le meilleur moyen d’évaluer l’efficacité des menuiseries d’une maison. L’intervention du professionnel vous coûtera sans doute quelques dizaines d’euros mais cet investissement vous sera bénéfique, car le diagnostic énergétique peut-être subventionné par l’Anah ou éligible au crédit d’impôt.

L’esthétique

Bien que cette raison soit rarement évoquée, elle reste une cause possible du remplacement. Dans le cadre de gros travaux de rénovation ou de décoration, vous pouvez être contraint d'installer une fenêtre hors tout à la place d'une fenêtre plus haute que large. Si l’apparence de vos vieilles fenêtres ne convient plus à l’allure de votre maison, pensez donc à les changer.

Dégradation du matériau (bois, PVC ou alu), passage d’air autour des vantaux, dysfonctionnements, condensation sur fenêtre, effets du climat, sensation de froid... Autant de facteurs susceptibles d’engendrer des déperditions de chaleur et justifier le choix de nouvelles fenêtres. Malgré la durée de vie relative longue d’une fenêtre en aluminium, un diagnostic énergétique s’avère toujours nécessaire pour mieux évaluer les performances. Gardez à l’esprit que des volets et persiennes en parfait état vous feront économiser 15 à 25 % d’énergie. Pour bénéficier de performances optimales, consultez notre article sur choisir une fenêtre en aluminium.