Moisissure autour d'une fenêtre PVC : quels risques et solutions

Odeur de moisi, auréoles au plafond, points noirs sur les murs... La moisissure est un cauchemar qui se manifeste d'abord sur les joints puis s'étend progressivement à tout l'habitat. C'est un micro-organisme composé de champignons microscopiques qui se développent avec la condensation. Ils se nourrissent de la vapeur qui se liquéfie sur les parois en s'attaquant à l'intégrité des matériaux. Ce problème apparait même si vous avez une fenêtre entre deux pièces, surtout un endroit humide tel qu'une salle de bain ou une buanderie.

La présence de moisissures autour du cadre en bois peut endomager définitivement votre menuiserie

Volatile, la pourriture endommage les intérieurs et les bâtiments, rendant à terme leur utilisation précaire voire même impossible. Dans les cas les plus extrêmes, il y a risque de contamination du bois de la toiture.

Nocif pour le logement, la moisissure est tout aussi dangereuse pour la santé. Les champignons rejettent dans l'air des spores dont l'inhalation peut provoquer des allergies, des troubles respiratoires, voire des maladies graves.

Symptôme d'une humidité ambiante, le développement des tâches de moisi ne peut être stoppé par la simple aération quotidienne. Il est nécessaire d'assainir et d'assécher les locaux en profondeur.

Entretien et protection de votre maison

Dans un premier temps il faut traiter en urgence les surfaces infestées en enlevant immédiatement les points noirs. Il existe différentes techniques: nettoyage à base d'ammoniaque, de javel ou encore d'eau oxygénée. Des produits spécifiques sont également commercialisés. Pensez à regarder derrière vos meubles. Si votre lit est devant une fenêtre contaminée, changez-le de place.

Quels que soient la technique ou le type de produit utilisé, les résultats seront efficaces mais non curatifs. Un coup de peinture n'aura pour seul bénéfice que de camoufler les dégâts. Les effets seront supprimés mais pas la cause. Les tâches réapparaîtront quand le traitement cessera d'agir.

Ventiler

Les moisissures ne sont pas uniquement l'apanage des sols en terre battue. La salle de bain et la cuisine sont le terrain privilégié à la prolifération de micro-organismes. L'installation d'un système de ventilation limitera les risques de dommages.

Pour vos pièces à vivre, vérifiez que vos menuiseries sont bien équipées d'une aération et si celle-ci n'est pas obstruée. Les problèmes de moisissure proviennent parfois de fenêtres trop isolantes qui empêchent l'air de circuler et donc de se renouveler. Dans ce cas, il convient d'investir pour mettre vos ouvertures en conformité.

L'isolation

Une menuiserie sans étanchéité est un pont thermique qui favorise la concentration en vapeur dans une pièce et de cette manière l'apparition de champignons.

Une demeure humide et perméable à l'air est un gouffre en chauffage, votre cadre de vie s'en trouve fortement dégradé: odeur nauséabonde, sensation de froid persistante par rapport à la température ambiante affichée, chaleur étouffante lorsque vous chauffez plus fort.

Isolez autour des fenêtres ! Attention, ne les calfeutrez pas non plus à coups de joints et d'isolants. Les huisseries apportent de l'air neuf et assurent la qualité de l'air que vous respirez.

L'ADEME, organisme promouvant l'environnement et la maîtrise de l'énergie en France, conseille de porter avant tout votre attention sur le choix et la performance de vos menuiseries.

Ne jetez plus l'argent par les fenêtres

Avant de vous lancer dans des travaux pharaoniques pour assainir votre habitat, contrôler vos éléments d'ouverture. De nouveaux châssis vous feront économiser les frais à répétition de remis en état et les factures de gaz ou d'électricité qui ne cessent d'augmenter. L'apparition de moisissure peut provenir d'infiltrations d'eau au niveau du cadre de la menuiserie ou bien des parties ouvrantes. Elles n'assurent plus l'étanchéité et à chaque pluie de l'eau s'infiltre par ces interstices. Il n'y a d'autre choix que de les remplacer, et rapidement. Les dégâts peuvent rapidement se propager aux murs et affaiblir la structure porteuse de la maison.

Changer ses ouvertures n'est pas aussi coûteux qu'il ne semble, et c'est surtout un investissement rentabilisé en quelques années avec des économies de chauffage conséquentes.