Dépêchez vous
Promo de Noël
-20%
sur toutes les gammes
Offre valable jusqu'au 31 décembre

Prendre les mesures de vos fenêtres : toutes les explications

La pose ou le remplacement des fenêtres nécessite de prendre correctement les mesures afin d’éviter les mauvaises surprises par la suite. C’est une activité à la portée de tous dès lors qu’on respecte bien certaines étapes et précautions. Afin de vous aider dans cette démarche, nous avons décidé de rédiger un mode d’emploi simple et précis. Vous trouverez sur cette page comment mesurer une fenêtre, le matériel nécessaire, quelques conseils et également un lexique technique.

Comment mesurer une fenêtre : procéder étape par étape

Qu’il s’agisse de poser des fenêtres dans une construction neuve ou de changer celles de votre habitation actuelle, la méthode pour mesurer une fenêtre reste la même. Les points de mesure varient simplement selon le type de pose. Mais dans tous les cas, cela reste assez simple si on suit les différentes étapes avec précision.

Le matériel nécessaire

Nul besoin de beaucoup de matériel pour prendre les cotes de vos fenêtres. Un simple mètre est suffisant, sans oublier du papier et un crayon pour noter vos mesures ! Vous pouvez également vous aider du plan de votre habitation. Les mesures peuvent y être indiquées mais il est toujours préférable de les vérifier manuellement.

Déterminer le type de pose de vos fenêtres

La manière de mesurer une fenêtre dépend du type de pose. Il en existe 4 : en applique, en tunnel, en feuillure et en rénovation.

Les 4 types de pose des fenêtres

La pose en applique est la méthode la plus courante : la menuiserie est posée en façade, contre le mur intérieur de la maçonnerie. Elle repose sur la partie débordante intérieure de l’appui maçonné. Ce type de pose est privilégié pour les constructions neuves en brique ou parpaing. C’est pourquoi on parle souvent de "pose en neuf". Mais elle peut également être utilisée en rénovation en cas de dépose totale des anciennes menuiseries.

La pose en tunnel est une technique courante dans les maisons anciennes en pierre ou à colombage. Elle est également utilisée dans les constructions neuves en bois. Elle consiste à poser la menuiserie dans l’épaisseur du mur.

La pose en feuillure ne concerne que les constructions anciennes. En effet, elle consiste à déposer complètement la fenêtre existante pour la remplacer par une nouvelle qui sera insérée dans des feuillures, c’est-à-dire des encoches spécifiques pratiquées dans la maçonnerie.

La pose en rénovation est parfaite pour une maison habitée et dont les occupants ne veulent pas de gros travaux. Cette méthode vise à enlever les ouvrants et à fixer une fenêtre complète sur le cadre de bois existant. Elle entraine donc une diminution de la surface vitrée et donc de la luminosité. Il faut avoir conscience de ce point avant de choisir ce type de pose. Si cela est un frein pour vous, il faudra alors envisager un autre type de pose avec dépose totale des anciennes menuiseries et donc avec travaux de maçonnerie et de finition des murs (peinture ou tapisserie). Enfin, pour choisir une pose en rénovation, il faut bien vérifier l’état du cadre des fenêtres car elle ne peut se faire que s’il est sain. L’étanchéité de la structure doit également être contrôlée. Pour cela, il suffit de sonder le cadre avec un tournevis à plusieurs endroits : s’il s’enfonce dans le bois, il faut remplacer la structure complète.

Comment déterminer la pose qui correspond à vos fenêtres ?

Malgré les définitions des différentes poses possibles, il n’est pas toujours évident pour un particulier de déterminer celle qui concerne ses fenêtres. Or c’est nécessaire pour mesurer une fenêtre. C’est pourquoi nous avons réalisé un schéma explicatif qui, sans être exhaustif, recense les situations les plus courantes.

Il en ressort que le mode d’isolation est un des éléments à prendre en compte ainsi que les matériaux de construction. Les poses en applique et en tunnel sont utilisées autant pour les constructions neuves qu’anciennes alors que la pose en rénovation, comme son nom l’indique, et celle en feuillure ne concernent que les bâtiments anciens.

Comment déterminer le type de pose pour remplacer ses fenêtres

Prendre des cotes selon la pose

Une fois le type de pose déterminé, il reste à prendre les mesures des fenêtres.

Prise de cote pour une pose en applique

Les dimensions à retenir pour ce type de pose sont celles dites "cote tableau fini". Elles correspondent aux mesures de l’ouverture une fois que la finition extérieure aura été faite (enduit, bardage, isolation extérieure). Elles apparaissent normalement sur le plan de votre maison mais il est conseillé de les vérifier manuellement de la façon suivante (toujours prendre plusieurs points de mesure) :

  1. Mesure de la hauteur tableau fini ;
  2. Mesure de la largeur tableau fini ;
  3. Mesure de l’allège pour déterminer la hauteur de la poignée.
Prendre les dimensions d'une fenêtre pour une pose en applique

Attention, une épaisseur minimale de dormant pourra être requise selon le type de menuiserie ainsi que sa configuration (volet roulant, serrure, etc.). C’est un point à prendre en compte si votre pan de mur dispose de plusieurs maçonneries. Il faut également savoir que cette pose permet une isolation intérieure réglant le problème des ponts thermiques. Le dormant de la menuiserie qui déborde du mur intérieur va correspondre à l’épaisseur de votre isolation et de votre revêtement intérieur.

Prise de cote pour une pose en tunnel

Pour cette pose, les dimensions à prendre sont les cotes tableau qui correspondent à la taille du trou de l’ouverture (sans prendre en compte la finition extérieure contrairement aux poses en applique). Pour mesurer une fenêtre avec une pose en tunnel, il est conseillé de toujours procéder avec 3 points de mesure et de conserver la plus petite.

  1. Mesure de la hauteur tableau ;
  2. Mesure de la largeur tableau ;
  3. Mesure de l’allège pour déterminer la hauteur de la poignée.

Il faut savoir que la pose en tunnel nécessite un jeu, qui sera automatiquement déduit en usine, afin que les fenêtres puissent rentrer dans les trous sans forcer et en laissant un espace suffisant pour poser le joint d’étanchéité. Il correspond à 10 mm en largeur et 5 mm en hauteur.

Prendre les dimensions d'une fenêtre pour une pose en tunnel

Prise de cote pour une pose en feuillure

Sur les constructions anciennes, des encoches en pierre étaient réalisées dans la maçonnerie. Le dormant en bois y était alors encastré. Lorsqu’en rénovation, on dépose entièrement les vieilles menuiseries, on utilise alors ces encoches ou feuillures pour poser les nouvelles fenêtres. Cette technique permet de gagner en luminosité puisque le dormant n’occulte pas une partie de la surface vitrée car il n’est pas dans le tableau, contrairement à une pose en tunnel. De plus, cela permet de réduire les ponts thermiques.

Contrairement aux autres types de pose, il faudra prendre 2 séries de mesure : la dimension côté tableau et celle fond de feuillure. Cette dernière correspond à la dimension du dormant de votre ancienne fenêtre. Voici comment mesurer une fenêtre avec une pose en feuillure :

  1. Mesure de la hauteur du tableau ;
  2. Mesure de la largeur du tableau ;
  3. Mesure de l’allège ;
  4. Mesure de la hauteur "dos de feuillure" ;
  5. Mesure de la largeur "dos de feuillure".

Sur notre site, nous ne demandons que les dimensions du tableau afin de simplifier les choses. En effet, un petit ajustement de dimension ne modifiera pas le prix. De plus, lors du point technique effectué pour chaque commande, nous vérifions tous les aspects techniques. C’est à ce moment que nous vous demanderons les dimensions fond de feuillure et nous recalculerons les dimensions exactes qui seront envoyées à l’usine.

Comment prendre les dimensions d'une fenêtre en feuillure
Les écarts de dimension

Il arrive souvent qu’il y ait des écarts de dimension entre les feuillures et le dormant. Pas de problème, il existe des solutions à chaque problème. Sachez tout d’abord que les fenêtres PVC ont généralement un dormant de 70mm. C’est un peu moins pour des fenêtres en aluminium. Et c’est encore différent pour les baies coulissantes en aluminium. Notre équipe technique pourra vous renseigner plus précisément.

Si l’écart concerne la largeur, c’est que les feuillures sont plus larges que le dormant de la nouvelle menuiserie. La solution est toute simple : l’espace non utilisé dans la feuillure sera comblé.

Si l’écart concerne l’épaisseur, c’est que les feuillures sont moins profondes que le nouveau dormant : celui-ci déborde. Deux solutions existent : soit on creuse le fond de la feuillure pour que la fenêtre affleure du mur, soit on ajoute des plaques de plâtre au mur pour rattraper la différence de niveau.

Prise de cote pour une pose en rénovation

Pour ce type de pose, les dimensions à prendre sont les cotes "dos de dormant" ou "côtes de passage". En clair, il faut mesurer la dimension de l’ouverture du dormant de la fenêtre existante. 3 points de mesure devront être pris. Seule la mesure la plus petite sera conservée :

  1. Mesure de la hauteur "dos de dormant" ;
  2. Mesure de la largeur "dos de dormant" ;
  3. Mesure de l’allège pour déterminer la hauteur de la poignée.
Prendre les dimensions d'une fenêtre pour une pose en rénovation

Il faut savoir que, comme la pose en tunnel, celle en rénovation nécessite un jeu, qui sera également déduit en usine. Il doit permettre à la fenêtre d’être installée sans forcer et en laissant un espace suffisant pour poser le joint d’étanchéité. Les dimensions de ce jeu sont automatiquement déduites en usine, vous n'avez pas à vous en occuper lors de la prise de vos menures.

Quelques conseils pratiques pour mesurer une fenêtre

Nous conseillons de prendre les mesures en 3 points que ce soit sur le plan horizontal ou vertical et de ne conserver que la cote la plus petite.

Lors d’une pose de fenêtres dans une ancienne maison, nous vous incitons à vérifier l’équerrage de l’ouverture. En effet, les vieilles bâtisses ne sont pas toujours droites et ont travaillé avec le temps. Si besoin, des reprises de maçonnerie devront être réalisées. De façon générale, il est recommandé d’apporter le plus grand soin à la maçonnerie de l’ouverture.

Les plus de Orion Menuiseries

Pour chaque commande, notre équipe effectue un point technique pour vérifier que celle-ci répond bien aux besoins du client. Nous vérifions que les mesures ont été correctement prises et nous vous rappellerons que le jeu nécessaire aux poses en tunnel et en restauration sera bien automatiquement déduit en usine.

Pour les maisons à ossature en bois ou avec isolation par l’extérieur, nous pouvons fournir des tôles en aluminium, droites ou rondes, pour habiller votre tableau. Elles sont toutes fabriquées sur mesure, en fonction de la dimension de la fenêtre et de l’épaisseur du mur. Cet habillage permet une finition parfaite.

Lexique des termes employés

Vous trouverez ci-dessous un lexique des termes techniques employés dans ce tutoriel.

Allège : partie du mur entre le sol fini et l’appui de la fenêtre qui sert à mesurer la hauteur de la poignée.

Cote : dimension.

Dépose : enlèvement total de l’ancienne menuiserie.

Dormant : partie fixe des fenêtres, leur encadrement.

Feuillure : angle d’équerre fait au sein d’un mur pour accueillir le cadre de la menuiserie.

Ouvrant : partie mobile des fenêtres.

Tableau : partie de l’encadrement qui est en dehors de la fermeture.

A lire également : Comment poser une fenêtre ?